Arnaque Webcam, sextorsion, comment réagir ?

Arnaque Webcam, sextorsion, comment réagir ?

Depuis le confinement, les arnaques à la webcam explosent. Comment éviter de se faire avoir ?


Victime d’arnaque webcam


Il est 19 heures, vous n’avez pas grand chose à faire… vous surfez sur un site ou une appli de rencontre. Vous naviguez sans trop de but, et soudain, vous n’en croyez pas vos yeux - ce canon vous a remarqué et lance la discussion avec vous !


Charmé par le physique avantageux et le message d’accorche de votre contact, vous répondez. La discussion s’engage, la personne s'exprime avec pertinence - aucune chance que ce soit un bot. Et soudain, l’on vous propose d’échanger par vidéo. Hmm, ça changera un peu des visio sans intérêt que vous enchaînez depuis la généralisation du télétravail… vous acceptez. La discussion s’échauffe et vous finissez par vous déshabiller devant la caméra, ou envoyer quelques photos coquines… cette soirée qui s’annonçait ennuyeuse n’est finalement pas tout a fait perdue.


Vous n’y pensez presque plus, jusqu’au moment où vous recevez le mail ou le message sur Facebook Messenger.


Dans un premier temps, c’est le pirate qui vous contacte, menaçant de diffuser votre contenu si vous ne lui versez pas une somme conséquente - souvent plusieurs milliers de dollars ou d’euros. Vous reconnaissez vos photos ou vidéos. Vous êtes effondré et vous avez un peu honte - comment est-ce que vous avez bien pu vous faire avoir par une arnaque aussi simple ? 


ne jamais répondre

Mais depuis le temps que vous lisez ce genre d’articles vous savez bien qu’il ne faut jamais donner suite. Ces pirates mènent des milliers d’arnaques en parallèle, et ne s’occupent que de ceux qui répondent. Vous espérez donc être tranquille, même si vous n’arrivez pas à vous débarrasser tout a fait de cette inquiétude qui vous ronge.


La police intervient?

C’est quelques semaines plus tard que le deuxième message arrive. Il ne vient plus de Côte d’Ivoire comme à une époque, mais d’Interpol, d’un service de police de votre pays, ou encore de YouTube. Il est bien écrit, sans fautes d’orthographes, tous les logos officiels sont bien là. L’on vous accuse désormais de vous être exhibé devant des enfants, des poursuites contre vous seront lancées… sauf si vous réglez une amende immédiatement.



Comment savoir ? 


Vous savez déjà probablement que vous avez affaire à une arnaque.

Mais pour en être certain



Victime d'une arnaque que faire ?


 


Comment ne plus se faire avoir ?



Je ne vais pas sur les sites de rencontres, ça ne risque pas de m’arriver !


Eh bien si. 


Les arnaqueurs à la webcam ne se contentent pas de ces sites dédiés. Facebook (le plus utilisé) Instagram ou même LinkedIn ne sont pas à l’abri. Vous utilisez Snapchat, vous pensez être protégé ? Faux, il existe des moyens pour sauvegarder facilement ces contenus censés être éphémères. Une fausse demande d’amis, et le même schéma se répète - sauf que sur les réseaux sociaux, il peut s’étaler sur plusieurs semaines, ou plusieurs mois!  


La semaine prochaine, apprenez comment protéger votre contenu sur Youtube, Soudcloud, Bandcamp !






Facebook Twitter LinkedIn Google+