Et l’oscar du piratage est attribué à ...

Et l’oscar du piratage est attribué à ...

 

Ce soir, c’est l’un des grands évènements de l’année - la diffusion en direct de la cérémonie des Oscars. Cela fait des mois que les cinémas sont fermés à cause de la pandémie, et la cérémonie a déjà été reportée plusieurs fois cette année.      

Lorsque l’émission se termine, vous réalisez que vous n’avez pas vu tous les films nominés -  Promising Young Woman, The Father ou Nomadland…

LE PIRATAGE FAIT PERDRE 239 000 EMPLOIS CHAQUE ANNÉE


Passionné de cinéma, vous savez à quel point le piratage fait perdre de l’argent à l’industrie du cinéma. Vous lisiez encore récemment cet article, et vous savez donc que rien qu’aux États-Unis, le piratage en ligne fait perdre 29,2 milliards de dollars et 230 000 emplois chaque année. 

Malheureusement, avec les cinémas fermés ou à l’accès très restreint, et aucune offre légale disponible dans votre pays, vous n’avez pas le choix. 

Si vous voulez vraiment voir les films nominés et primés aux Oscars, vous allez devoir les pirater…

Plus simple qu'une offre légale

Vous passez moins de temps à trouver une copie illégale que vous n’en avez passé à chercher si une offre légale existait.


Une simple requête Google vous a suffi pour trouver votre film. Légèrement coupable, quelques minutes plus tard, vous vous installez devant une copie d’excellente qualité - on est loin du “camcording” des premières années du piratage - et commencez à regarder pour la toute première fois de votre vie un film piraté.

Une victoire aux Oscars, 10 fois plus de piratage

Le piratage lors des Oscars n’est pas un phénomène nouveau. Mais la pandémie de Covid 19 et la fermeture des cinémas lui ont fait prendre une ampleur nouvelle. 

Le site Torrentfreak s’intéresse aux conséquences des Oscars sur les téléchargements illégaux depuis 2015

Ils surveillent donc chaque année l’activité des films nominés sur les réseaux pirates.

Les pics de téléchargement des films surviennent à deux moments bien précis

Le graphique ci-dessous compare deux films nominés - Nomadland et Judas and the Black Messiah - à un film qui n’était pas en lice pour les Oscars, the Honest Thief. 

La période observée va du 19 au 27 avril et se termine donc deux jours après l’annonce des résultats. Si l’on se réfère au graphique, les téléchargements de Nomadland ont donc été multipliés par 10 après l'annonce de sa victoire aux Oscars.


 

 

 Graphique par torrentfreak.com

 

L’exception française

En France, les lecteurs du journal 20 minutes ont pu commenter des films qu’ils n’avaient aucun moyen d’avoir vus en France comme The Father (pourtant tourné à partir du roman de l’écrivain français Florian Zeller) ou Nomadland.

En France, la chronologie des médias, très stricte, ne permet pas à un film d’être diffusé en VOD avant d’avoir passé plusieurs mois en salles (à l’heure actuelle il faut par exemple 17 mois entre la sortie d’un film et son arrivée possible sur Netflix) même si le gouvernement a cherché à assouplir la loi pendant la pandémie. Lorsque les cinémas ont été fermés, les nouveaux films sont donc devenus inaccessibles en France.

Si un film nominé aux Oscars n’est pas visible au cinéma, le spectateur français n’a donc que deux solutions - ne pas voir le film ou le visionner illégalement. 

Si vous aimez le cinéma, pourquoi pirater ?

 

Les arguments avancés par les pirates dans les commentaires d’articles et sur les réseaux sociaux sont nombreux.

Dans les pays dans lesquels le film n’est pas disponible légalement, les internautes déclarent tout simplement ne pas vouloir attendre.

Les conversations sur les réseaux sociaux et les critiques publiées en ligne donnent l’impression de connaître déjà le film - comment, alors, attendre plusieurs mois avant de pouvoir accéder au contenu que tout le monde, il semble, a déjà vu sauf vous ? Ces spectateurs veulent tout simplement pouvoir participer au débat. 

 

Le confort d'un Film Récent depuis son canapé

Certains préfèrent tout simplement regarder les films chez eux. Ils sont prêts à payer pour une offre légale, mais si elle n’existe pas, ils vont télécharger illégalement un film pour le visionner au calme, avec un entourage choisi sur un équipement de home cinéma dans lequel ils ont dépensé plusieurs milliers d’euros, plutôt que de devoir partager leur expérience avec d’autres spectateurs et subir leurs bruits de pop-corn et le son des notifications de leurs téléphones constamment allumés. 


Blockbusters ou films indépendants ?

Certains ne piratent que les blockbusters.

Leur excuse ? Le film fait déjà des bénéfices énormes dès le premier week-end de sa sortie. Ils ne volent personne, si ? 

D’autres, au contraire, ne piratent que les films de série B et indépendants quasi impossibles à trouver dans leur pays - ils le voient même comme une façon de préserver des œuvres qui, sans eux, ne seraient peut-être jamais connues dans certaines parties du monde. 

 

Camcording et DVD screeners

Il existe deux méthodes pour rendre accessible un film qui n’est pas encore sorti.

 

Deux groupes sont connus pour leur capacité à mettre la main et diffuser ces contenus Hive-CM8 (qui a fait fuiter plusieurs fois des films en compétition pour les oscars) et  TOPKEK

 

Pour le moment, les studios n’ont trouvé aucun moyen pour empêcher ces films de sortir illégalement sur les réseaux. Tout ce qu’il est possible de faire, c’est de mener une veille 24h/24, et de supprimer les premières copies dès leur apparition afin de pouvoir contrôler la situation. 

Plus vite la copie illégale sera repérée, moins il y a de chances qu’elle se diffuse exponentiellement.

Pour cela, faites appel à une équipe d’experts, disposant de plus de dix ans d’expérience dans le domaine et dotés d’outils adaptés. 

LA SEMAINE PROCHAINE, RETROUVEZ-NOUS POUR UN PANORAMA DES FILMS ET DES SÉRIES LES PLUS TÉLÉCHARGÉS !

 


Facebook Twitter LinkedIn Google+