Confinements et piratage

Confinements et piratage

Une augmentation sans précédent pendant les confinements

Le piratage de films  et de séries a augmenté de plus de 60 % dans certains pays pendant la pandémie de Covid-19. Le partage de connexion - le fait de donner à des amis ou de la famille ses identifiants pour leur permettre de regarder Netflix ou Disney gratuitement depuis votre compte - a également augmenté depuis l’épidémie de coronavirus.


En effet, entre la fermeture des commerces non essentiels et des lieux de loisirs dans différents pays, le télétravail, l’enseignement à distance, les gens passent énormément de temps chez eux. 


Les abonnements aux sites de streaming légaux ont donc connu une nette augmentation, Netflix comme Disney + ont annoncé d’excellents chiffres pour 2020. En janvier 2021, Netflix a compte désormais près de 204 millions d'abonnés, et rien que sur l’année 2020,  l'application de streaming a conquis 37 millions de nouveaux utilisateurs.


Le piratage est plus difficile à comptabiliser. En général, il est évalué en comptant un nombre de requêtes google sur des recherches de type “Contagion film gratuit” “regarder gratuitement Contagion” etc. Si l’on croise cette recherche avec les pays d’origine et les dates, l’on remarque une hausse de 40 à 60% dans les pays touchés par un confinement ou un couvre-feu.


Le succès inattendu d’un film de 2011


Les effets du confinement peuvent parfois être un peu inattendus, et faire réapparaître des contenus parfois oubliés comme en témoigne le succès du film “Contagion” de Seven Soderbergh.

C’est un film au casting prestigieux et acclamé par la critique, mais qui date du début des années 2010. Il décrit une pandémie mondiale. Un peu oublié après sa sortie, il a été particulièrement téléchargé depuis le début de la pandémie au printemps 2020. Le succès du film au vu de la situation sanitaire mondiale a été tel que certains sites de piratage ont mis à disposition du public des versions de meilleures qualité sur leurs sites.

Le réalisateur, de son côté a révélé en décembre 2020 qu'il travaillait sur une suite "philosophique" du film  et qu’il allait à nouveau collaborer avec le scénariste original Scott Z. Burns.


Le piratage ne devrait pas diminuer en 2021


Bien que le piratage ne soit pas un phénomène nouveau, en cette période sans précédent, le piratage devrait continuer à augmenter. En effet, le tournage de nombreuses séries et films a été arrêté en 2020 et repoussé - même si beaucoup de tournages ont repris au courant de l’anéne. 


Nous sommes donc face à l’association de deux facteurs - les gens passent beaucoup de temps chez eux. Les sorties sont très limitées puisque de nombreuses salles de sports,  les clubs, les restaurants et les bars sont fermés, et que les manifestations sportives, les concerts et les festivals n’ont pas lieu. les films et les séries que les spectateurs attendaient sont aussi retardés.


Etant donné la situation mondiale, de nouvelles périodes de confinement dur ne sont pas à exclure. Les commerces non essentiels et les lieux de loisirs ne rouvriront que progressivement selon les pays. Le comportement des consommateurs désirant un accès immédiat à une offre vaste et de qualité risquent donc de se renforcer, plutôt que de disparaître et de nombreux sites pirates ont déjà amélioré leur interface, pour la rendre esthétique et navigable - et dans certains cas meilleure que celle d’une plate-forme légale.


Si l’on ajoute à ces données la  fragmentation de l’offre - ce phénomène de lassitude qui s’empare des utilisateurs des plateformes légales au vu de la multiplication des offres de streaming - il semble peu probable que les chiffres du piratage  diminuent dans les prochaines années. 


Protéger son contenu contre le piratage en deviendra d’autant plus important. Pour cela, l’expertise et les outils d’une entreprise spécialisée seront plus précieux que jamais.


La semaine prochaine, nous nous intéresserons aux relations entre le piratage et l'offre de streaming légale.





Facebook Twitter LinkedIn Google+